Sondage IFOP / GODF sur la position des français envers le Concordat

Les résultats indiquent qu’une très large majorité (78 %) est hostile au Concordat et se déclare favorable à son abrogation.
Cette volonté révèle le profond attachement des Français à leur organisation républicaine et laïque, leur compréhension que la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 est la clé de voûte de notre société et qu’elle constitue un élément central de son équilibre tout entier.
En installant comme axe structurant de la société la liberté de conscience, en garantissant à chacun la liberté d’exercice de son culte, cette loi fondamentale est une loi de concorde et de paix civile.

Extrait du communiqué de presse du Grand Orient de France du 6 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *