Revue de Presse du 28 octobre 2021

Ces articles ont vocation à informer et à susciter la réflexion. Ils ne reflètent pas nécessairement la position de l’association. Vos commentaires, avis et débats sont les bienvenus en fin d’article. Vous lirez aussi avec profit la Revue de Presse du Comité Laïcité république.

ARTE (3/10/2021) : L’émission « Arte philosophie (Raphaël Enthoven) : « Laïcité : liberté ou contrainte ».
Quelle est la différence entre la laïcité et la tolérance ? La laïcité est-elle la stricte séparation des églises et de l’État, ou bien la libération collective de toute emprise du religieux ? Un acquis historique, ou bien un idéal à parfaire ? Raphaël Enthoven s’entretient avec Catherine Kintzler, philosophe spécialiste de la laïcité, et Valentine Zuber, historienne de la laïcité.

Le Monde des religions (10/10/2021) : « Génie de la France », d’Abdennour Bidar : pour une laïcité mystique
Dans un essai puissant, le philosophe explore la laïcité en tant que révolution politique, mais surtout métaphysique. Un concept dont la portée radicale, estime-t-il, nous échappe encore.

Marianne (13/10/2021) : Un an après la mort de Samuel Paty : « le principe reste de ne pas faire de vagues »
Le professeur d’histoire Samuel Paty a été assassiné le 16 octobre 2020 par un islamiste qui lui reprochait d’avoir montré des caricatures du prophète Mahomet en classe. Un an après, « l’Éducation Nationale ne protège toujours pas les enseignants », regrette Bruno Modica, porte-parole de l’association les Clionautes, qui représente 20 % des d’enseignants d’histoire-géographie.

Hunfington post (12/10/2021) : « Secret de la confession: cachez cette République que je ne saurais voir »
Alors que Gérald Darmanin reçoit le président de la Conférence des évêques de France, l’essayiste Jad Zahab replace les lois de la République au sommet de la hiérarchie des normes.

Marianne (13/10/2021) : « Donner du crédit aux propos de Zemmour ne fait que légitimer la culture woke »
Dans une tribune, Jade Journée, étudiante à Sciences Po Paris et membre du laboratoire d’idées « Projet Vauban », dénonce le danger que représente le développement de la culture woke à l’université et de façon plus globale pour la République. Face à la polémique déclenchée par Éric Zemmour sur les prénoms d’origine étrangère, elle appelle à ne pas se tromper de combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.