APPEL : Pour une laïcité pleine et entière

Badinter, Fourest, Malka, Gauchet : l’appel de 49 personnalités “pour une laïcité pleine et entière” : Pour “porter haut l’idéal laïc”, 49 personnalités, dont les philosophes Elisabeth Badinter et Marcel Gauchet, l’essayiste Caroline Fourest, l’ex-ministre Jean Glavany ou l’avocat de Charlie Hebdo Richard Malka, appellent les responsables politiques, dans cette tribune, à “insuffler une nouvelle dynamique” en créant des “organismes publics adaptés à cet horizon politique transformé” (JDD – 25/10/2020)

LIRE LA TRIBUNE

APPEL
Au Président de la République Française,
au Président du Sénat,
au Président de l’Assemblée Nationale,
aux Présidents des groupes parlementaires au Sénat et à l’Assemblée Nationale.

Les citoyens soussignés appellent les Français et les Françaises attachés aux principes laïques et démocratiques qui fondent notre République à manifester massivement leur opposition absolue à toute tentative de mainmise des intégrismes religieux sur notre société ; à rejeter toute initiative législative tendant à modifier ou à nier ces fondements ; à défendre la pensée libre, la liberté de conscience ainsi que la liberté d’expression et de jugement qui en est le corollaire ; à exiger de nos responsables politiques qu’ils défendent et fassent respecter avec fermeté les 3 principes suivants :
1 – La France est un pays qui a institutionnalisé le principe de Laïcité et qui l’a inscrit dans sa Constitution : ce principe doit être défendu sans concessions.
2 – La France est le pays des Lumières, et revendique l’œuvre de Voltaire, Diderot, Montesquieu, Rousseau, et de tous ceux qui ont aidé l’esprit à s’affranchir de toute croyance irrationnelle, et défendu la liberté de conscience comme la liberté d’expression. Cette dernière ne doit souffrir d’aucun «MAIS» qui ouvrirait la porte à un recul des libertés.
3 – La France est le pays de la séparation imprescriptible des Eglises et de l’Etat depuis 1905 : toutes les religions doivent pouvoir être pratiquées librement et sans ostracisme par ceux qui le souhaitent. Ceux qui ne croient pas, athées et agnostiques, ont le droit de faire valoir leur point de vue et de critiquer, dans les formes qui leur conviennent, toutes les religions, celles-ci relevant exclusivement du domaine privé : le délit de blasphème, en particulier, supprimé de nos lois il y a près de 2 siècles, ne doit pas être réintroduit par quelque biais que ce soit. C’est à la loi générale seule – expression du peuple tout entier – de fixer la règle commune.

Nous exigeons des hommes et des femmes que nous avons élus pour nous représenter dans les instances démocratiques qu’ils et elles s’engagent de manière absolue et sans restriction à défendre ce principe de laïcité.

NOS VOTES ONT UN PRIX : CELUI DE LA LIBERTÉ DE PENSER ET DE S’EXPRIMER.

Liste des signataires :

Elisabeth Badinter (philosophe), Marika Bret, Roland Castro (architecte), Caroline Fourest (essayiste), Marcel Gauchet (philosophe), Jean Glavany (ancien ministre), Patrick Kessel (journaliste), Catherine Kintzler (philosophe), Françoise Laborde (ancienne sénatrice), Richard Malka (avocat), Henri Peña-Ruiz (philosophe), Iannis Roder (historien), Gilbert Abergel, Joël Andriantsimbazovina (professeur de droit), Isabelle Barbéris (universitaire), Florence Bergeaud-Blackler (anthropologue), Yves Bréchet (membre de l’Académie des sciences), Gérald Bronner (sociologue), Gwenaële Calvès (professeure de droit), Martine Cerf, Gilles Clavreul (délégué général du think tank L’Aurore), Jacqueline Costa-Lascoux (sociologue), Charles Coutel (universitaire), Gérard Delfau (ancien sénateur), Éric Desmons (professeur de droit), Frédéric Encel (géopolitologue), Philippe Foussier, Jean-Philippe Hubsch (grand maître du Grand Orient de France), Alain Jakubowicz (avocat), Pierre Juston (doctorant), Guy Konopnicki (journaliste), Laurent Kupferman (essayiste), Françoise Laborde (journaliste), Jacques Lafouge, Guy Lengagne (ancien secrétaire d’Etat), Denis Maillard (philosophe), Tania de Montaigne (journaliste), Hiam Mouannès (universitaire), Agnès Perrin-Doucey (universitaire), Jérémie Peltier, Emmanuel Pierrat (avocat), Bernard Ravet (ancien enseignant), Dominique Reynié (politologue), Jacques de Saint Victor (écrivain et universitaire), Jean-Pierre Sakoun (président du Comité Laïcité République), Mario Stasi (avocat), Pierre-André Taguieff (politologue) et Virginie Tournay (universitaire), Amine El Khatmi, président du Printemps républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *